La gouvernance est un concept qui renvoie à un mode de gouvernement basé sur un processus interactionniste réunissant le pouvoir politique, les institutions publiques, la société civile et le secteur privé dans la gestion des ressources économiques et sociales de l’Etat. La gouvernance implique les principes de transparence, d’accountability et de participation, ainsi que la démocratie et les droits et libertés. Elle vise, en ce sens, à garantir l’efficacité de l’Etat et la légitimité du pouvoir.

Hormis la diversité des appellations et des adjectifs qui lui sont attribués, la gouvernance renvoie, dans tous les cas, à l’acception néolibérale récusant le rôle social de l’Etat et consacrant les valeurs du Marché et de l’individualisme face au politique. Ainsi, le concept de « bonne gouvernance » ressort, essentiellement, de la littérature des institutions financières internationales, en matière de développement, dans les pays pauvres ou même en transition. La «gouvernance ouverte » implique, quant à elle, la transparence, l’imputabilité, le droit d’accès à l’information et la participation à la décision publique.

Ceci étant, la vision de l’Afrique est de devenir un  continent intégré, prospère et en paix, géré par ses citoyens propres et représentant une force dynamique dans l’arène internationale. L’une des clés fondamentales de ces aspirations, annoncées par l’Agenda 2063 de l’Union africaine, reste la gouvernance.

Pour l’Afrique, la bonne gouvernance concerne, en particulier,  les questions de respect de la Démocratie, des droits de l’être humain, de la justice et de la primauté du Droit.

L’Afrique devra tout mettre en place afin de devenir un continent où sont ancrés les valeurs démocratiques, la culture, les principes universels des droits de l’homme, l’égalité des sexes, la justice et la primauté du Droit. L’Afrique devrait aussi disposer d’un leadership jeune et charismatique, d’un arsenal juridique solide pour lutter contre l’impunité et la corruption, seuls garants de plus de paix et de prospérité dans le continent.

Le regroupement thématique « Gouvernance » du CAP-Afriques poursuit les objectifs suivants:

  1. vulgariser les différentes règles qui sous-tendent la bonne gouvernance dans les pays africains;
  2. répertorier, analyser et comparer les règles juridiques existantes sous-tendant la vision démocratique de l’Union africaine;
  3. examiner les stratégies et les trajectoires africaines visant à maintenir la paix, assurer la sécurité et préserver la stabilité des pays africains;
  4. offrir aux jeunes africains du continent et de la diaspora une plateforme d’échange, de discussion et de transfert des connaissances sur la pratique démocratique dans leurs pays respectifs;
  5. Servir de laboratoire mettant en exergue les bonnes pratiques ayant cours sur le continent et pouvant aider les États africains à renforcer l’instauration de la bonne gouvernance et de la Démocratie.

 

Hajer Gueldich

Ghislain Patrick LESSENE